Non à l’UE ! Oui à l’Europe confédérale !

CI-DESSOUS : JUSTE UNE PARENTHESE DANS MA CAMPAGNE, Désolé !

REPONSE A UN ARTICLE  A TENDANCE POLITICIENNE ET CALOMNIEUSE "PLEINE PAGE" DE ARCINFO 

Ci-dessous, juste une parenthèse dans ma campagne, désolé pour les citoyens et citoyennes susceptibles de me suivre, je suis effectivement victime du mal qui ronge notre canton, un réseau malfaisant qui peine à disparaître et à se renouveler.

Je travail dans le sens d'un renouveau, motivé et poussé par "mon affaire" qui plombe ma vie depuis 2012, mais qu'importe ce qui compte, c'est vous et votre avenir dans la mesure ou, élu, je pourrai faire mon possible pour "changer les choses", votez pour moi et je vous assure que j'y veillerai ! 

Cordialement !

Jean-Luc Pieren

Il paraît que je serai "expulsé" de ma propriété ! juste diffamatoire et impossible !!!

CE N'EST PAS UNE "ERSATZ" DE L'UDC QUI VA CONTIBUER A DETRUIRE CE QUE J'AI MIS UNE VIE A CONSTRUIRE!

Chères, chers électeurs,

(ce texte ayant été rédigé avec spontanéité, les possibles fautes orthographiques seront corrigées rapidement )

PREAMBULE :

ENGAGEMENT POLITIQUE POUR LE PARTI FEDERALISTE EUROPEEN.

L' évènement politique qui a eu lieu hier par la publication d'un article diffamatoire à mon égard ne devrait pas faire partie d'une campagne politique digne de ce nom, ceci tant les enjeux, sociétaux notamment, sont importants et urgents.

Toutefois je me dois de répondre, sur mon site uniquement, aux affirmations déviées de leurs contextes et livrées telles quelles par une certaine presse.

Mes réactions font donc partie de ma campagne et vont dans le sens d'une promotion des intérêts et objectifs primordiaux défendus par le PFE, soit :

Résister et défendre les intérêts de notre démocratie directe et agir sur le plan européen pour modifier la structure antidémocratique de l'UE et ainsi instaurer une autre Europe, une Europe souveraine composé d'Etats souverains, dans le sens du combat de Denis de Rougemont et tant d'autres, dès les années d'après guerre.

La démarche n'est pas utopique, en agissant sur le parlement de l'UE, seule institution démocratique de l'UE, il est possible de supprimer la commission de l'UE ainsi que les deux Conseils (Conseil européen et Conseil de l'UE) composés des chefs d'Etats et des ministres nationaux.

C'est comme si dans notre organisation démocratique, les présidents et conseillers d'Etat de chaque canton pouvaient d'emblée s'occuper des affaires nationales.

Par exemple : M. Macron a été élu président de la République française et non gouverneur tout puissant de l'Europe.

Enfin, il est inutile de défendre notre souveraineté sans créer une Europe protectrice, notre armée ne peut en aucun cas remplir sa mission seule au milieu d'une UE hostile et dangereuse.

Une Suisse forte ne pourra exister sans un Europe forte

(je le répète: l'UE n'est pas l'Europe)

Le peuple Suisse a refusé l'autodétermination, nous ne pouvons donc pas rester isolés . A la merci de n'importe qui, de n'importe quelle nation étrangère.

NOUS DEVONS AGIR POUR CETTE EUROPE DES PEUPLES, MAIS DANS CETTE ATTENTE, PROTEGEONS NOUS ET SOUTENONS TOUTES INITIATIVES PERMETTANT DE RESISTER LE PLUS LONGTEMPS POSSIBLE, DANS L'ATTENTE QUE LE PFE ET D'AUTRES, REUSSISSENT A JETER LES BASES POLITIQUES AFIN DE DOMPTER LA BETE MALEFIQUE QUE REPRESENTE L'UNION EUROPENNE.

VOTEZ PFE !!!

CI-DESSOUS LES INFORMATIONS VOUS PERMETTANT DE COMPRENDRE LES RAISONS DE MA DEMARCHE POLITIQUE, DEMARCHE QUI CONSISTE A LUTTER POUR NOS LIBERTES....ET CE COMBAT, POUR MOI DU MOINS, COMMENCE DANS NOTRE REPUBLIQUE ET CANTON DE NEUCHATEL.

BONNE LECTURE !!!

SOIT :

UNE CERTAINE PRESSE DICTATORIALE A L'IMAGE DE L'UNION EUROPEENNE

Tous les coups sont permis en politique mais tout-de-même !... et de la part d' Arcinfo, une rédaction qui a décidé de faire de ces élections fédérales une promotion sélectives en choississant, avant le peuple, les représentants neuchâtelois à Berne, TOUT-DE-MEME.

LES DEMARCHES POLITICIENNES A L'OMBRE DES RESEAUX

Cette incursion journalistique dans ma vie privée de manière aussi percutante et violente, en utilisant le brutal présent de l'indicatif plutôt que la relativité et l'élasticité du conditionnel, ceci dans une période électorale, démontre une volonté de nuire en fonction d'intérêts particuliers aussi sombres que leurs éphémères anonymats.

JE VOUS DOIS DONC QUELQUES EXPLICATIONS :

JUSTE UNE MAISON FAMILIALE ET UN PLAN RETRAITE

En effet, nous avons construit notre maison familiale il y a 32 ans aux Hauts-Geneveys, sur une parcelle obtenue en 1983, laquelle, par sa surface, nous permettait de projeter d'autres constructions.

Par  prévoyance pour nos vieux jours, le terrain constructible situé "juste à côté" devait nous servir de garantie en lieu et place du 2ème pilier puisque, indépendant, il s'agissait de s'appuyer sur un porteur privé, le fameux 3ème piliers.

LE PROJET QUE LES "AMIS" DE SCHALLER NE VEULENT PAS

C'est donc tout naturellement qu'un projet de construction a été déposé en 2012 auprès des autorités des Hauts-Geneveys.

Le projet, repris par la nouvelle commune de Val-de-Ruz trouva l'approbation des services de l'Etat, lesquels ont autorisé la mise à l'enquête publique en 2013.

Sans aucune opposition sur le projet, le permis devait être octroyé en juin 2013.

C'est donc à ce moment là que les travaux et la vente des 6 appartements terrasses devaient nous permettre de boucler la boucle d'une vie active bien remplie.

C'était sans compter sur l'acharnement du voisin d'en dessous, La Famille Terrier, avocat, notaire et agent immobilier , qui en intervenant auprès de son ami M. le Conseiller Communal Claude-Henri Schaller (CHS), fraîchement nommé par le tout aussi nouveau Conseil général, souhaitait avec acharnement profiter de la réorganisation de la loi sur l'aménagement du territoire en espérant dézoner "ses" 30'000 m2 encore en zone agricole.

Dès lors, fort de son pouvoir quasi illimité CHS entrepris tous ce qui lui était possible de faire afin de retarder l'octroi de "MON PERMIS DE CONSTRUIRE", ON EST EN 2019 ET JE NE L'AI TOUJOURS PAS.

L' argument du paiement de mes impôts quelque peu en retard, utilisé par Me Bosshart, avocat de CHS, lui-même agissant également comme notaire et agent immobilier, n'est pas sérieux et ne tient pas, une entente ayant eu lieu avec le fisc, impôts qui ont d'ailleurs été payés sous la contrainte, non pas du fisc, mais de M. Schaller.

Non!!!  M. Schaller ne voulait pas l'argent de mes impôts pour bien dormir, il voulait favoriser au mieux les intérêts de ceux qui l'avaient mis en place dans ce fauteuil doré entretenu par les citoyens vaudruziens, dont je suis.

LE LIEN STUDER / SCHALLER 

Bref, en 5 ans, je n'ai fait que de résister à toutes les pressions et agissments possibles, y compris les interventions officiellement "hors cadre" de la Banque Cantonale.

Nous y voilà, LA BCN ! Une banque cantonale qui décida en janvier 2016, vu mon âge,  (alors même que le Tribunal cantonal condamnait le Conseil Communal de Val-de-Ruz de déni de justice et d'absence de décision) de me demander un amortissment hypothécaire extraordinaire.

Bien entendu LA BCN est restée aveugle quant à mon avenir post retraite, hoirie, location ou vente après la réalisation du projet ne faisait pas partie de leur analyse.

Alors Chef de projet, responsable d'un département "Architecture" d'une grande entreprise, La BCN, me harcela donc de toutes parts afin que je me "débarrasse" de ma maison, maison sis sur le terrain concerné par le projet de 6 appartements terrasse.

Si je vendais la maison, le projet ne pouvait avoir lieu et ILS LE SAVAIENT.

Ceci d'autant plus que la BCN avait reçu, commercialement,  CHF 120'000  en amortissement de la partie de la parcelle à détacher au bénéfice du projet.

LA MAISON QUI NE PREND PAS L'EAU

Enfin, afin d'éviter une vente forcée, toujours sous contrainte (voir condamnation de CHS par le tribunal régional), à l'aide d'avocat et notaire, j'ai eu l'opportunité de "remettre" mon bien, pour une période provisoire de 3 ans, aux mains d'une personne que je croyais bienveillante et bien décidée à "lutter" pour le bien de la cause, soit la liberté de tous, face à l'oppresseur neuchâtelois.

Eh bien NON, Madame Luder, n'était pas "bienveillante", fort d'un récent héritage lui ayant permis de sauver sa peau, elle s'était mise en tête, aussi tôt l'opération expédiée au pas de charge, de me donner des leçons de vie digne de la plus histérique des périodes Réformiste, aidée en cela, certainement maladroitement, par le notaire qui avait instrumenté les actes.

Mon immeuble a été estimé, avant travaux de réfection de la terrasse, à un CHF 1'050'000, il est en bon état et les travaux d'entretiens courant ontt été prévus en même temps que  la construction des six appartements, normalement en 2014. 

D'IMPORTANTES SOMMES  AVANCEES

C'est ainsi qu'on se retrouve, moi-même et ceux qui ont investi avec moi, dans une situation où la résistance devrait trouver ses limites.

Sachant que le prochain procès, devant confirmer le premier, a été agendé au 25 mars 2020, il y a de quoi faire  "PETER LES PLOMBS" aux plus forts des membres de notre espèce humaine.

PROPRIETAIRE FICTIVE

LA VENTE SOUS CONTRAINTE IMPOSEE PAR LA BCN EST ILLEGALE!

ET MAINTENANT ?

Madame Luder, m'ayant coupé le chauffage et l'eau chaude, alternativement parfois et en même temps souvent depuis mars dernier, j'ai été contraint de trouver refuge ailleurs, en attendant de réintégrer "Ma Maison".

LOYERS IMPAYES 

Les lieux étant devenus inhabitables par le manque de chauffage et d'eau chaude, il me paraissait légitime que, depuis juin, (date où le tribunal régional a condammné M. Schaller pour abus d'autorité, contrainte et entrave à la libertté d'autrui), de cesser le payement  des loyers, convaincu qu' enfin, justice était rendue.

Pour rappel, le procès en deuxième instance aura lieu le ..... 25 mars 2020 !

Vu les conséquences dramatiques qui sont en jeux, je demanderai à mon avocat qu'il sollicite du tribunal cantonal une date plus appropriée, même si le 25 mars correspond à la veille des élections communales ! ce qui permettrait aux édiles mis en cause de "se barrer" de la vie publique en catimini !

A suivre ....

 

Mon adresse est donc bien Chemin de l'Oselière 8, Les Hauts-Geneveys, et pour longtemps encore !!!

Merci d'avoir pris la peine de lire ce texte que j'ai voulu précis et concis, exercice pour le moins difficile.

VOS QUESTIONS :

1/ Pourquoi le permis de construire est-il lié à la procédure pénal contre M. Schaller ?

Réponse : légalement lles deux procédures ne devraient pas être liées, mais Me Bosshart, défend à la fois M. Schaller et le Conseil communal, malgré de nombreux courriers de mon avocat, ceci depuis une année, personne ne bouge, le dossier reste planté au service juridique de l'Etat.

C'est en effet une priorité pour nous de faire en sorte de pouvoir traiter ce dossier avec intelligence, ceci avec d'autres personnes que celles concernées par la procédure pénale, qui, si elle abouti, ce qui est fort probable compte tenu du jugement du tribunal régional de juin dernier, sera appliquée d'office aux conseillers communaux concernés, en place ou non.

Une nouvelle plainte pour déni de justice et absence de décision sera déposée si rien ne bouge ! pourtant, déjà condamnés pour ces mêmes raisons en 2016, ils "courent toujours" rien ne les arrêtes, aucune sanction, aucune demande de démission, ils sont libres de continuer à me nuire, à leurs guises.

2/ Mais avec tout ça, qui vous indemnisera!?  pour tout ce temps et cet argent dépensé, ainsi que pour  les conséquence sur votre vie privée, familiale et professionnelle ?

Réponse : en effet, le jugement de juin dernier se détermine afin que nous nous portions "partie civile", le décompte sera très conséquent mais ne devra en aucun cas être pris en charge par l'impôt.

3/ Vous mettez en parallèle deux noms : MM Schaller et Studer, mais M. Studer viens d'entrer en fonction à la BCN, il n'a donc rien à voir avec les agissements de la Banque dans votre malheureux dossier ?!

Réponse : En effet, la position de M. Studer actuelle n'a rien à voir avec le dossier, pourtant, en d'autres temps, c'est M. Studer, alors Conseiller d'Etat qui a "placé" M. Schaller dans le sillon menant au Conseil Communal.

M. Schaller a été le bras armé de M. Studer des années durant, lors de son "reigne" aux commandes des finances cantonales. Les relations très fortes en les deux hommes sont de notoriété publique.

4/ Mais, M. Pieren, vous venez de l'UDC, ne pensez-vous pas que cet article est un coup de l'UDC, de son Président par exemple ?

Ah, en effet, M. Willener est un "ami" de Mme Luder, il a pu, bien entendu, flairer le coup !

D’autant plus que le nouveau siège de l’UDC se trouve...chez Mme Luder ! 

Pourtant, Je ne crois pas que le comité cantonal en est à ce niveau de "défense" , par contre, M. Willener est connu pour ce genre d'agissement. 

M. Perrin, par exemple, en a déjà fait les frais à de nombreuses reprises, mais voyez:  M. Perrin, à ce jour,  n'en est pas mort politiquement !

NOTA BENE : VOTEZ POUR MOI, PARTICULIEREMENT AU CONSEIL DES ETATS

RTS - 2 Face aux petits partis- PFE

Envoyée le 13 septembre !!!

La structure confuse de l'Union européenne.

La structure de notre démocratie directe : claire et sereine.

Ce site est en construction, nous nous réjouissons de vous revoir dans quelques jours !